Présentation du CDE

          Les Comités Départementaux d’Equitation sont les organes déconcentrés de la Fédération Française d’Equitation à l'échelon départemental.                 

   

OBJET


Le Comité Départemental d’Equitation (CDE) a pour objet, dans son département, de :


1. promouvoir et développer les activités et les disciplines équestres du saut d’obstacles, concours complet, dressage, attelage, endurance, reining, voltige, horse-ball, amazone, équifun, équitation camargue, portugaise, islandaise, américaine, polo, pony games, mounted games, Trec et équitation de travail ainsi que toutes les disciplines équestres qui pourraient naître et être reconnues par la FFE,


2. représenter tous les licenciés pratiquant l’équitation et les groupements équestres adhérents du département. Les CDE sont calqués sur les découpages administratifs départementaux,


3. participer pour tout ce qui concerne le cheval et l’équitation aux actions des pouvoirs publics ou de tout organisme constitué en vue du développement de la filière équine,


4. assurer en son sein la liberté d’opinion et le respect des droits de la défense, s’interdire toute discrimination, veiller au respect de la charte de déontologie du sport établie par le Comité National Olympique et Sportif Français,


5. intégrer les notions de développement durable et de protection de l’environnement dans l’ensemble de ses activités,


6. respecter et faire respecter à ses adhérents les règles d’encadrement, les règles de disciplines, les règles contre le dopage humain, les règles contre le dopage animal, les règles d’hygiène, et les règles de sécurité.


MISSIONS


Les missions du Comité départemental sont exercées dans le cadre de la délégation que peut accorder la Fédération Française d’Equitation, en coordination avec le CRE et sous son autorité.
Elles concernent :


1-La contribution à l’organisation des formations.
2-L’organisation et la coordination des calendriers d'activité.
3-L’organisation des formations de juge des compétitions.
4-L’évaluation du niveau de maîtrise technique des pratiquants licenciés à la Fédération.
5-La définition des éventuelles applications locales de tous les règlements concernant les activités équestres lorsque ceux-ci le prévoient.
6-La contribution, autant que nécessaire, à l’organisation de toutes les épreuves sportives se déroulant sur son territoire.
7-L’organisation d’assemblées, congrès, conférences, expositions, cours, stages et examens fédéraux.
8-L’organisation d’actions de promotion des activités équestres : l’édition et la publication de tout document.
9-Le développement des établissements, des installations, des matériels utilisés par les activités équestres y compris la compétition.
10-La participation à tous les organismes par affiliation ou convention afin de promouvoir les activités équestres.
11-L’organisation et la maîtrise des compétitions départementales dans le cadre des règles édictées par la FFE.

12-La représentation, au plan départemental, de la Fédération Française d’Equitation.

suite de l'article FFE sur les

                                                          le mot du Président,                       


                                                                              Carmelo Cassar, Président du CDE30 

                                                                                                                                                               en discussion avec un dirigeant club

    

 Nous ne le dirons jamais assez le Comité Départemental n’est que le «porteur» des projets des clubs. Pour plus d’efficacité, nous avons mis en place des commissions «cheville ouvrière et pièce maîtresse» de notre organisation, à savoir :

       Vie des clubs et communication

       Sports

       Handicap, insertion, scolaire.

Nous travaillons sur des projets structurants et transversaux ; c’est à dire des projets :

       Privilégiant l’intérêt général de notre filière

       Intégrant les attentes de tous les pratiquants d’une équitation de sport, de pleine nature ou de loisirs

       Favorisant l’accès du plus grand nombre à la pratique de l’équitation.

Le CDE soutient les clubs qui s’inscrivent dans cette démarche.

Nous proposons, sous certaines conditions et dans la limite de nos budgets, des aides financières pour les projets de : 

       Amélioration de la qualité des «outils» d’enseignement par l’acquisition de matériel pédagogique, d’équipement de sécurité,.... 

       Promotion des activités de sport et de loisirs dites «en devenir» pour diversifier notre offre et faire venir dans nos clubs les cavaliers de demain par des actions de communication et de découverte (porte ouverte)

       Mise en place de concours «club» de proximité satisfaisant au règlement fédéral des concours «club» et répondant aux attentes des «gros» clubs, mais aussi des «petits» clubs sans oublier les cavaliers et leurs parents.

       Développement des activités équestres pour les «publics» en situation de handicap, d’insertion, pour les scolaires (en favorisant la formation BFE EH, la communication, les labels , l’achat de matériel spécifique, l’accessibilité pour les personnes handicapés,....)


Vous avez dit communication, parlons-en …

Si le cheval est en terme d'image très porteur, si les sports équestres se médiatisent, nous les acteurs de terrain de la filière restons mal connus.

Pour lire la suite cliquez sur le lien ci dessous
 edito 



ċ
Charles Cassar,
9 sept. 2012 à 15:05
ċ
Charles Cassar,
9 sept. 2012 à 15:05
Ċ
Charles Cassar,
9 sept. 2012 à 15:05