Enquête équitation scolaire

Article REF 17-03-09
ENQUÊTE EQUITATION SCOLAIRE : SYNTHESE DES RESULTATS
Vous avez été un peu plus de 200 dirigeants de clubs à répondre à notre questionnaire d’enquête sur « l’équitation scolaire » diffusé dans la Ref de février2009. A première vue, cette activité se porte plutôt bien puisque 71% d’entre vous déclarent déjà recevoir des classes. Malgré cela, un besoin d’outils actualisés est également exprimé.
Voici la synthèse des grandes tendances qui ont pu être identifiées suite à cette enquête :
L’accueil des classes
Les élèves reçus dans les centres équestres sont principalement issus des écoles élémentaires et maternelles. La moitié des dirigeants dit accueillir entre 1 et 5 classes par an. Les formats de pratique les plus répandus sont les journées découverte (53%), les séances d’éveil (49%) et les séances d’EPS (36%). Le nombre de séances par classe est généralement compris entre 1 et 10.
Ceux qui ne proposent pas d’activité équestre avec les scolaires l’expliquent principalement par le fait qu’ils ne savent pas comment procéder (42%) et/ou parce qu’aucun établissement scolaire ne les a contacté (37%).
Les conditions d’émergence des projets
A l’initiative des projets avec les scolaires, c’est le professeur qui est le plus souvent cité. 76% des contenus des séances sont définis en concertation entre ce dernier et l’enseignant d’équitation.
De manière générale, plusieurs sources de financement sont employées pour un même projet. Toutefois, la caisse de l’école semble être le plus souvent utilisée (70%), suivie des collectivités locales et des parents d’élèves.
L’utilisation des documents FFE
61%des dirigeants de clubs pratiquant l’équitation scolaire déclarent utiliser les documents édités par la fédération. Ils mentionnent le plus souvent, et dans cet ordre, « l’école au poney-club » ainsi que le « dossier FFE club Ecole ». Les autres documents ne sont cités que dans moins de la moitié des cas.
Les besoins en nouveaux documents supports
Sur l’ensemble des dirigeants de club ayant répondu au questionnaire (proposant déjà l’équitation scolaire ou non), 79% souhaitent de nouvelles publications fédérales pour la pratique avec le public scolaire.
Les publications fédérales attendues (dirigeants se disant « très intéressé » et « moyennement intéressé ») sont, par ordre d’importance : des documents pour la pratique avec les écoles élémentaires (coché par 84% des dirigeants qui souhaitent de nouvelles publications), la pratique avec les écoles maternelles (72%), des documents sur les contenus et objectifs des séances (71%), des documents sur la pédagogie et l’organisation des cycles (68%), des documents sur les étapes pour monter un projet (61%) et des documents sur la réglementation (61%).
Les perspectives
Malgré les difficultés évoquées – coût des transports (surtout en milieu rural), méconnaissance du milieu par les professeurs, tarifs peu élevés, manque de personnels d’encadrement, flou réglementaire, faibles retombées en termes de licenciés, etc. - l’accueil des classes reste considéré comme un moyen de faire vivre le club aux périodes creuses de la semaine.
En effet, parmi les dirigeants qui affirment déjà proposer l’équitation avec les scolaires, 75% souhaiteraient développer davantage cette activité et 24% la maintenir. Ceux qui ne la proposent pas sont 85% à souhaiter la créer dans leur établissement.
CONCLUSION : les nouveaux documents devraient fournir un premier outil permettant d’encourager la mise en place de l’équitation avec les publics scolaires. Un encouragement au niveau des professionnels de l’équitation qui y trouveront des conseils sur l’organisation et le contenu des séances ; mais aussi au niveau des écoles puisque l’un des manuels sera édité par les Editions Revue EPS, référence en matière d’Education Physique et Sportive de l’enseignement primaire aux UFR STAPS.
Comments